Théâtre - Tome 2

D’un moment à l’autre fut écrit en 1938 et 1939 ; commencé donc pendant la guerre civile à Madrid, et terminé à Paris, dans les premiers mois de l’exil. Ce titre était déjà celui d’une série de poèmes écrits avant 1936, où Alberti évoquait des souvenirs d’enfance et d’adolescence appartenant à une époque révolue de sa vie, celle où il était encore un jeune bourgeois. D’un moment à l’autre est une œuvre capitale pour la connaissance de l’évolution de la pensée du poète. Elle donne la clef des poèmes écrits entre 1929 et 1931, elle explique en détail les circonstances de sa prise de position politique.

Dans l’Homme inhabité, Alberti utilise une forme dramatique qui emprunte ses éléments symboliques à l’auto sacramental traditionnel ; mais il prend pour cadre le monde actuel, placé sous le signe du machinisme. La conclusion, surtout, s’oppose au dénouement optimiste de l’auto, qui réunit autour de la Sainte Table les créatures repenties ; ici, au contraire, la créature se révolte et accuse le Créateur de l’avoir poussée vers la tentation.

Cette œuvre est, avec l’Élégie civique, la première où s’exprime au théâtre l’engagement politique de Rafael Alberti. En septembre 1938, le Comité de non-intervention de la SDN décida le retrait des Brigades Internationales qui combattaient sur le front républicain espagnol. Le 20 novembre 1938, la « Guerrilla du théâtre » de l’Armée du Centre, animée par Maria Teresa León, femme de Rafael Alberti, interpréta, au Théâtre Auditorium de Madrid, la Cantate des héros et de la fraternité des peuples, lors des cérémonies d’adieu aux volontaires étrangers organisées par l’Alliance des Intellectuels Antifascistes.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • D'un moment à l'autre (traduction Robert Marrast )
  • L'Homme inhabité (traduction Jean Camp )
  • Cantate des héros et de la fraternité des peuples (traduction François Lopez )

Les autres livres de Rafael Alberti à L’Arche

Théâtre - Tome 2

  • Fiche technique
    • Publié en 1963
    • 192 pages
    • Prix : 12.00 €
    • ISBN : 2851811029

D’un moment à l’autre fut écrit en 1938 et 1939 ; commencé donc pendant la guerre civile à Madrid, et terminé à Paris, dans les premiers mois de l’exil. Ce titre était déjà celui d’une série de poèmes écrits avant 1936, où Alberti évoquait des souvenirs d’enfance et d’adolescence appartenant à une époque révolue de sa vie, celle où il était encore un jeune bourgeois. D’un moment à l’autre est une œuvre capitale pour la connaissance de l’évolution de la pensée du poète. Elle donne la clef des poèmes écrits entre 1929 et 1931, elle explique en détail les circonstances de sa prise de position politique.

Dans l’Homme inhabité, Alberti utilise une forme dramatique qui emprunte ses éléments symboliques à l’auto sacramental traditionnel ; mais il prend pour cadre le monde actuel, placé sous le signe du machinisme. La conclusion, surtout, s’oppose au dénouement optimiste de l’auto, qui réunit autour de la Sainte Table les créatures repenties ; ici, au contraire, la créature se révolte et accuse le Créateur de l’avoir poussée vers la tentation.

Cette œuvre est, avec l’Élégie civique, la première où s’exprime au théâtre l’engagement politique de Rafael Alberti. En septembre 1938, le Comité de non-intervention de la SDN décida le retrait des Brigades Internationales qui combattaient sur le front républicain espagnol. Le 20 novembre 1938, la « Guerrilla du théâtre » de l’Armée du Centre, animée par Maria Teresa León, femme de Rafael Alberti, interpréta, au Théâtre Auditorium de Madrid, la Cantate des héros et de la fraternité des peuples, lors des cérémonies d’adieu aux volontaires étrangers organisées par l’Alliance des Intellectuels Antifascistes.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • D'un moment à l'autre (traduction Robert Marrast )
  • L'Homme inhabité (traduction Jean Camp )
  • Cantate des héros et de la fraternité des peuples (traduction François Lopez )

Les autres livres de Rafael Alberti à L’Arche