Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Jeune fille sur un canapé / Ces Yeux

Dans Jeune fille sur un canapé, présent et passé se confondent. Une femme peint un portrait d’elle-même plus jeune, assise sur un canapé. De là surgit un cortège de figures hantées par leurs souvenirs. Des scènes de jalousie et de défiance se succèdent, entre mère et sœurs. Cette toile, miroir illusoire d’une jeunesse éternelle ou exutoire d’une enfance meurtrie, revêt une étrange puissance.

Dans un espace onirique habité par des voix, Ces yeux dévide l’écheveau de souvenirs d’un Homme et d’une Femme, invités par une ombre, devenus vieux, à la rejoindre dans son royaume. Présence sonore obsédante, ces voix habitent le monde sans jamais le quitter.

Cette parution était prévue le 10 avril 2020, elle est reportée sine die.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Jeune fille sur un canapé (Jenta i sofaen, traduction Marianne Segol-Samoy)
  • Ces Yeux (Desse auga, traduction Marianne Segol-Samoy)

Jeune fille sur un canapé / Ces Yeux

Dans Jeune fille sur un canapé, présent et passé se confondent. Une femme peint un portrait d’elle-même plus jeune, assise sur un canapé. De là surgit un cortège de figures hantées par leurs souvenirs. Des scènes de jalousie et de défiance se succèdent, entre mère et sœurs. Cette toile, miroir illusoire d’une jeunesse éternelle ou exutoire d’une enfance meurtrie, revêt une étrange puissance.

Dans un espace onirique habité par des voix, Ces yeux dévide l’écheveau de souvenirs d’un Homme et d’une Femme, invités par une ombre, devenus vieux, à la rejoindre dans son royaume. Présence sonore obsédante, ces voix habitent le monde sans jamais le quitter.

Cette parution était prévue le 10 avril 2020, elle est reportée sine die.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Jeune fille sur un canapé (Jenta i sofaen, traduction Marianne Segol-Samoy)
  • Ces Yeux (Desse auga, traduction Marianne Segol-Samoy)