Les Présidentes / Excédent de poids, insignifiant : amorphe

Les Présidentes. Erna, vieille bigote radine, Grete, ancienne beauté sur le retour et Marie, mystique illuminée par une mission scatologique, sont toutes trois de véritables « machines à parler ». Il faut distinguer dans cette pièce, sous la crasse et les immondices, la solitude immense et dérisoire de ces trois femmes emmurées dans leur quotidien, endeuillées de leurs rêves et de leurs espoirs.

Excédent de poids, insignifiant : amorphe. Tous les soirs se réunissent autour de la patronne du café d’étranges personnages. Il y a là le professeur Jürgen, qui trouve des explications à tout, Lapinette et Cochonnet, le couple petit-bourgeois qui ne peut pas avoir d’enfant, la Moule, exhibitionniste de son état, ainsi que Karli le maquereau et Herta la prostituée. Entre soudain dans l’établissement un « beau couple » chic, qui piétine « la crasse primitive ».

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Les Présidentes (traduction Michael Bugdahn et Mike Sens )
  • Excédent de poids, insignifiant : amorphe (traduction Mike Sens et Michael Bugdahn )

Les Présidentes / Excédent de poids, insignifiant : amorphe

Auteur

  • Fiche technique
    • Publié en 1997
    • 144 pages
    • Prix : 14.50 €
    • ISBN : 9782851813930

Les Présidentes. Erna, vieille bigote radine, Grete, ancienne beauté sur le retour et Marie, mystique illuminée par une mission scatologique, sont toutes trois de véritables « machines à parler ». Il faut distinguer dans cette pièce, sous la crasse et les immondices, la solitude immense et dérisoire de ces trois femmes emmurées dans leur quotidien, endeuillées de leurs rêves et de leurs espoirs.

Excédent de poids, insignifiant : amorphe. Tous les soirs se réunissent autour de la patronne du café d’étranges personnages. Il y a là le professeur Jürgen, qui trouve des explications à tout, Lapinette et Cochonnet, le couple petit-bourgeois qui ne peut pas avoir d’enfant, la Moule, exhibitionniste de son état, ainsi que Karli le maquereau et Herta la prostituée. Entre soudain dans l’établissement un « beau couple » chic, qui piétine « la crasse primitive ».