Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Le Moche / Le Chien, la nuit et le couteau

Les personnages de l'univers de Mayenburg distillent un phénomène dont Roland Barthes fit jadis l'observation chez les surhommes des romans d'anticipation : le réifié. À ceci près que la réification prend ici possession du commun des mortels et devient elle-même le sujet.

Le Moche. Monsieur Lette, ingénieur doué, fait une découverte fatale, sa laideur. Pourquoi personne ne lui en a-t-il jamais parlé ? Et pourquoi son chef lui jette-t-il la pierre juste avant le congrès où doit être présentée sa dernière invention ?

Dans Le Chien, la nuit et le couteau, « M » se retrouve à une heure trente-huit, par une chaude nuit d'août, dans un cul-de sac et ne se souvient plus comment il est arrivé là. Lorsque des individus énigmatiques tentent de le harceler, une fuite surréaliste commence et mène à une complète dissolution.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Le Moche (Der Hassliche, traduction Hélène Mauler et René Zahnd)
  • Le Chien, la nuit et le couteau (Der Hund, die Nacht und das Messer, traduction Hélène Mauler et René Zahnd)

Le Moche / Le Chien, la nuit et le couteau

  • Traducteurs
    • Hélène Mauler
    • René Zahnd
  • Fiche technique
    • Publié en 2008
    • 120 pages
    • Prix : 14.50 €
    • Langue source : allemand
    • ISBN : 9782851816634

Les personnages de l'univers de Mayenburg distillent un phénomène dont Roland Barthes fit jadis l'observation chez les surhommes des romans d'anticipation : le réifié. À ceci près que la réification prend ici possession du commun des mortels et devient elle-même le sujet.

Le Moche. Monsieur Lette, ingénieur doué, fait une découverte fatale, sa laideur. Pourquoi personne ne lui en a-t-il jamais parlé ? Et pourquoi son chef lui jette-t-il la pierre juste avant le congrès où doit être présentée sa dernière invention ?

Dans Le Chien, la nuit et le couteau, « M » se retrouve à une heure trente-huit, par une chaude nuit d'août, dans un cul-de sac et ne se souvient plus comment il est arrivé là. Lorsque des individus énigmatiques tentent de le harceler, une fuite surréaliste commence et mène à une complète dissolution.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Le Moche (Der Hassliche, traduction Hélène Mauler et René Zahnd)
  • Le Chien, la nuit et le couteau (Der Hund, die Nacht und das Messer, traduction Hélène Mauler et René Zahnd)