Je te regarde / Europe connexion / Extrêmophile

Dans ce recueil, Alexandra Badea explore les rapports, les liens, les connexions, là où l'humain affleure ou lâche prise derrière le mécanique, le standardisé, le globalisé. Des bribes de pensées, des flux de paroles, livrés en vrac, laissent des connexions se faire et de défaire sous nos yeux. La parole dramatique se livre éclatée, brisée, fissurée, quasi pixélisée, et toujours fugitive.

Je te regarde examine les dispositifs de surveillance mis en place dans nos sociétés. La pièce reprend la galerie de portraits d'anonymes de Pulvérisés, qui explorait déjà les effets aliénants de la mondialisation sur l'individu. Dans sa nouvelle pièce défile un cortège de sans-nom dotés de simples numéros d'utilisateur.

Europe connexion suit l'itinéraire d'un assistant parlementaire et les prémisses de son ascension au burnout. Alexandra Badea nous fait vivre cela de l'intérieur et nous invite à une plongée glaçante dans le cortex cérébral du futur lobbyiste.

Extrêmophile relate une immersion en eaux profondes, une plongée dans les fissures de la conscience d'un chef de cabinet ministériel, d'un soldat pilote de drones et d'une jeune scientifique qui a renoncé à la recherche au profit de l'industrie. Remords et rêves oubliés dialoguent, l'intime et le politique interfèrent, et la dramaturge touche la faille - géologique et humaine.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Extrêmophile
  • Je te regarde
  • Europe Connexion

Je te regarde / Europe connexion / Extrêmophile

Dans ce recueil, Alexandra Badea explore les rapports, les liens, les connexions, là où l'humain affleure ou lâche prise derrière le mécanique, le standardisé, le globalisé. Des bribes de pensées, des flux de paroles, livrés en vrac, laissent des connexions se faire et de défaire sous nos yeux. La parole dramatique se livre éclatée, brisée, fissurée, quasi pixélisée, et toujours fugitive.

Je te regarde examine les dispositifs de surveillance mis en place dans nos sociétés. La pièce reprend la galerie de portraits d'anonymes de Pulvérisés, qui explorait déjà les effets aliénants de la mondialisation sur l'individu. Dans sa nouvelle pièce défile un cortège de sans-nom dotés de simples numéros d'utilisateur.

Europe connexion suit l'itinéraire d'un assistant parlementaire et les prémisses de son ascension au burnout. Alexandra Badea nous fait vivre cela de l'intérieur et nous invite à une plongée glaçante dans le cortex cérébral du futur lobbyiste.

Extrêmophile relate une immersion en eaux profondes, une plongée dans les fissures de la conscience d'un chef de cabinet ministériel, d'un soldat pilote de drones et d'une jeune scientifique qui a renoncé à la recherche au profit de l'industrie. Remords et rêves oubliés dialoguent, l'intime et le politique interfèrent, et la dramaturge touche la faille - géologique et humaine.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Extrêmophile
  • Je te regarde
  • Europe Connexion