Erratiques / De la disparition du père / Nous trois

Dans Erratiques, De la disparition du père et Nous trois s'élèvent des voix. Des voix pour conjurer la disparition, recomposer le souvenir de proches dans un paysage fragmenté, troué d'absences et fissuré par l'écoulement du temps. Dans Erratiques, en Allemagne de l'Est après la chute du mur, un enfant enregistre tel un sismographe les soubresauts de l'histoire et voit s'effondrer son monde - une mère et une époque qui ne reviendront plus. Puis ces quêtes de présence se déploient dans De la disparition du père, biffures et traces inscrites dans l'écriture, souvenirs de visites familiales balayés par le vent, allers et retours dans l'espace-temps. Ou enfin, dans Nous trois, à travers la maladie incurable de l'enfant d'un couple parti s'installer au Canada : Printemps grandit au rythme des saisons mais ne guérit pas, rétrécit tel un cycle de vie à rebours, voyage sans retour. Re-poétisant le drame de l'intérieur, dans sa matérialité sonore et visuelle, mais aussi dans ses silences, Wolfram Höll dessine une poésie du monde, d'un geste humble et radical.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Nous trois (traduction Dany Boudreault et Laurent Muhleisen )
  • Erratiques (traduction Laurent Muhleisen )
  • De la disparition du père (traduction Sonia Chiambretto et Camille Luscher )

Wolfram Höll à l’Agence théâtrale

Erratiques / De la disparition du père / Nous trois

Dans Erratiques, De la disparition du père et Nous trois s'élèvent des voix. Des voix pour conjurer la disparition, recomposer le souvenir de proches dans un paysage fragmenté, troué d'absences et fissuré par l'écoulement du temps. Dans Erratiques, en Allemagne de l'Est après la chute du mur, un enfant enregistre tel un sismographe les soubresauts de l'histoire et voit s'effondrer son monde - une mère et une époque qui ne reviendront plus. Puis ces quêtes de présence se déploient dans De la disparition du père, biffures et traces inscrites dans l'écriture, souvenirs de visites familiales balayés par le vent, allers et retours dans l'espace-temps. Ou enfin, dans Nous trois, à travers la maladie incurable de l'enfant d'un couple parti s'installer au Canada : Printemps grandit au rythme des saisons mais ne guérit pas, rétrécit tel un cycle de vie à rebours, voyage sans retour. Re-poétisant le drame de l'intérieur, dans sa matérialité sonore et visuelle, mais aussi dans ses silences, Wolfram Höll dessine une poésie du monde, d'un geste humble et radical.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Nous trois (traduction Dany Boudreault et Laurent Muhleisen )
  • Erratiques (traduction Laurent Muhleisen )
  • De la disparition du père (traduction Sonia Chiambretto et Camille Luscher )

Wolfram Höll à l’Agence théâtrale