Un doux reniement

Un doux reniement, pièce de la nostalgie, a pour thème (tout comme Le Garçon avec les cheveux dans les yeux) la perte, la disparition d’un être aimé. Cet être est un jeune homme beau de mystère et une figure récurrente dans l’œuvre de Pellet ; il réapparaît dans ses écrits depuis la trilogie du Garçon girafe jusqu’à Loin de Corpus Christi. Le mystère qu’il incarne, l’aura qui l’entoure, vient de ce qu’il symbolise : la beauté et sa fragilité au monde. 

Une écriture épique, mélancolique, évaporée.

Un doux reniement, pièce de la nostalgie, a pour thème (tout comme Le Garçon avec les cheveux dans les yeux) la perte, la disparition d’un être aimé. Cet être est un jeune homme beau de mystère et une figure récurrente dans l’œuvre de Pellet ; il réapparaît dans ses écrits depuis la trilogie du Garçon girafe jusqu’à Loin de Corpus Christi. Le mystère qu’il incarne, l’aura qui l’entoure, vient de ce qu’il symbolise : la beauté et sa fragilité au monde. 

Une écriture épique, mélancolique, évaporée.