Sang

(Blod)

« J’ai été élevé dans un hôtel, raconte Lars Norén, où quantité de gens de toutes sortes passaient, des riches et des pauvres. Très jeune, j’ai donc eu le loisir d’observer d’innombrables scènes. » Les scènes qu’il raconte dans Sang sont un mélange d’obscure fatalité rappelant le feu des dieux antiques et de violence toute contemporaine.

Un couple marqué par l’engagement politique dans le Chili de Pinochet. Ils ont fui leur patrie et résident à Paris. Elle est une journaliste encore dans le coup, et lui un psychanalyste qui se replie dans une veulerie égocentrique. Ils ont perdu leur fils dans les errements de l’époque au Chili. Mais voici que s’avance entre eux le jeune Luca, patient et amant d’Éric qui va faire office de révélateur et provoquer le dénouement inattendu et pourtant attendu de la pièce.

« J’ai été élevé dans un hôtel, raconte Lars Norén, où quantité de gens de toutes sortes passaient, des riches et des pauvres. Très jeune, j’ai donc eu le loisir d’observer d’innombrables scènes. » Les scènes qu’il raconte dans Sang sont un mélange d’obscure fatalité rappelant le feu des dieux antiques et de violence toute contemporaine.

Un couple marqué par l’engagement politique dans le Chili de Pinochet. Ils ont fui leur patrie et résident à Paris. Elle est une journaliste encore dans le coup, et lui un psychanalyste qui se replie dans une veulerie égocentrique. Ils ont perdu leur fils dans les errements de l’époque au Chili. Mais voici que s’avance entre eux le jeune Luca, patient et amant d’Éric qui va faire office de révélateur et provoquer le dénouement inattendu et pourtant attendu de la pièce.