La Société de chasse

(Die Jagdgesellschaft)

Une opérette eschatologique « où un génaral joue le rôle principal et ce général a une maladie mortelle, ils lui ont arraché le bras gauche à Stalingrad. Et un jour, il va dans la forêt, se blesse à la jambe avec une tronçonneuse et constate en même temps qu’il a la cataracte. » Une toile de fond grand-guignolesque pour le grave constat qu’« en chacun de nous il y a une maladie mortelle et [qu’]une petite blessure tout à fait insignifiante et souvent même restée inaperçue la fait se déclarer. »

Une opérette eschatologique « où un génaral joue le rôle principal et ce général a une maladie mortelle, ils lui ont arraché le bras gauche à Stalingrad. Et un jour, il va dans la forêt, se blesse à la jambe avec une tronçonneuse et constate en même temps qu’il a la cataracte. » Une toile de fond grand-guignolesque pour le grave constat qu’« en chacun de nous il y a une maladie mortelle et [qu’]une petite blessure tout à fait insignifiante et souvent même restée inaperçue la fait se déclarer. »