La Milliardaire

(The Millionairess)

Rien ni personne ne peut résister à la milliardaire et à son argent. Tout ce qu’elle veut, Epifania l’obtient de gré ou de force. Bernard Shaw, avec cette comédie satirique, nous conduit dans le Londres des années trente, de la High Society aux bas-fonds, sur les traces de cette « maîtresse-femme » qui, après avoir abandonné son mari, un beau champion de tennis au coup de poing un peu trop facile, n’échappera pas à son destin de milliardaire, même lorsque, pour l’amour d’un homme, elle choisit la misère. Les personnages qui gravitent autour d’elle ne sont que des pantins qu’elle manipule, insulte, bat, rejette ou séduit.

En pleine montée du fascisme en Europe, Bernard Shaw fait le portrait d’un tyran d’autant plus redoutable qu’il a du charme. Mais il s’interdit tout didactisme : l’humour d’abord !

  • Traducteur
    • Mireille Davidovici
  • Fiche technique
    • Éditeur : L'Arche
    • Nombre de rôles masculins : 6
    • Nombre de rôles féminins : 3

Rien ni personne ne peut résister à la milliardaire et à son argent. Tout ce qu’elle veut, Epifania l’obtient de gré ou de force. Bernard Shaw, avec cette comédie satirique, nous conduit dans le Londres des années trente, de la High Society aux bas-fonds, sur les traces de cette « maîtresse-femme » qui, après avoir abandonné son mari, un beau champion de tennis au coup de poing un peu trop facile, n’échappera pas à son destin de milliardaire, même lorsque, pour l’amour d’un homme, elle choisit la misère. Les personnages qui gravitent autour d’elle ne sont que des pantins qu’elle manipule, insulte, bat, rejette ou séduit.

En pleine montée du fascisme en Europe, Bernard Shaw fait le portrait d’un tyran d’autant plus redoutable qu’il a du charme. Mais il s’interdit tout didactisme : l’humour d’abord !