Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

La Baraque

Grand et Petit mènent une vie simple et tranquille, rythmée par des petits boulots et des chamailleries quotidiennes. Jusqu'au jour où Grand offre à Petit un casque et une combinaison en guise de cadeau d'anniversaire. Tous deux se lancent alors dans un système artisanal, et plutôt cocasse, de fabrication de bombes dans des cocottes-minute, avant de se retrouver rapidement pris dans un engrenage qui les dépasse.
Le compte à rebours est lancé. Autour de ce drôle de duo évoluent plusieurs personnages, qui tentent de tirer leur épingle du jeu. Le rythme de fabrication des bombes s'accélère, et Grand et Petit se professionnalisent et s'enrichissent. Leur commerce se transforme peu à peu en véritable empire financier. Et l'ironie se fait particulièrement amère quand leur boutique prétend se consacrer au commerce de masques à gaz, destinés à « masquer » le local de fabrication situé à l'arrière. Par une sorte de jeu pervers, de petite officine qu'elle était, la Baraque devient in fine le principal fournisseur en masques à gaz du ministère... de la Santé !

En dépeignant cet antre du grand-banditisme, "La Baraque" met en lumière avec un humour grinçant la compromission des politiques, et la duplicité des grands marchés et de leurs fournisseurs.

Ce texte est né d'une commande de Ludovic Lagarde / Comédie de Reims.

 

La Baraque

  • Fiche technique
    • Éditeur : L'Arche
    • Langue source : français
    • Nombre de rôles masculins : 5
    • Nombre de rôles féminins : 1

Grand et Petit mènent une vie simple et tranquille, rythmée par des petits boulots et des chamailleries quotidiennes. Jusqu'au jour où Grand offre à Petit un casque et une combinaison en guise de cadeau d'anniversaire. Tous deux se lancent alors dans un système artisanal, et plutôt cocasse, de fabrication de bombes dans des cocottes-minute, avant de se retrouver rapidement pris dans un engrenage qui les dépasse.
Le compte à rebours est lancé. Autour de ce drôle de duo évoluent plusieurs personnages, qui tentent de tirer leur épingle du jeu. Le rythme de fabrication des bombes s'accélère, et Grand et Petit se professionnalisent et s'enrichissent. Leur commerce se transforme peu à peu en véritable empire financier. Et l'ironie se fait particulièrement amère quand leur boutique prétend se consacrer au commerce de masques à gaz, destinés à « masquer » le local de fabrication situé à l'arrière. Par une sorte de jeu pervers, de petite officine qu'elle était, la Baraque devient in fine le principal fournisseur en masques à gaz du ministère... de la Santé !

En dépeignant cet antre du grand-banditisme, "La Baraque" met en lumière avec un humour grinçant la compromission des politiques, et la duplicité des grands marchés et de leurs fournisseurs.

Ce texte est né d'une commande de Ludovic Lagarde / Comédie de Reims.