Je veux parler de la jeunesse qui tombe

Un cri de rage. Un geste radical et sans concession, comme on en lit rarement. L'auteur est un performer. En écrivant et interprétant, elle explore ce qu'elle appelle « l'acte nu ».

Plusieurs textes de Stéphanie Lupo sont réunis dans cet ouvrage, entre théâtre et performance, où des intermèdes-performances viennent interrompre des réflexions sur l'art, des références musicales et littéraires allant du rock à Duras ou Camus. Son écriture traduit l'état de déstabilisation dans lequel se trouve notre société mais elle le traduit seulement. Elle, l'actrice performeuse, marche sans hésitation aucune. Et nous livre sa bibliothèque imaginaire, sa révolte et celle des auteurs qui l'accompagnent dans sa vie d'artiste engagée contre l'art institutionnel mortifère. Son mot d'ordre : la liberté.

« Je cherchais à poursuivre cette idée d'une pensée qui s'incarne, d'une vérité qui prend le visage humain, entre le poème dramatique et le drame philosophique. Je poursuis ce travail aujourd'hui plus ou moins en marge du système de production théâtrale. »

« L'anticonformisme je le situerais aussi à un endroit particulier qui allie rigueur et liberté. Je considère qu'il y a performance lorsqu'un individu fait un acte qui dépasse le cadre de la fiction, lorsqu'il y a un engagement réel de la personne, qui donne accès à une partie de son être sans masque ou faux semblants. J'associe la performance à un acte de vérité. »

Les livres de Stéphanie Lupo à L’Arche

Un cri de rage. Un geste radical et sans concession, comme on en lit rarement. L'auteur est un performer. En écrivant et interprétant, elle explore ce qu'elle appelle « l'acte nu ».

Plusieurs textes de Stéphanie Lupo sont réunis dans cet ouvrage, entre théâtre et performance, où des intermèdes-performances viennent interrompre des réflexions sur l'art, des références musicales et littéraires allant du rock à Duras ou Camus. Son écriture traduit l'état de déstabilisation dans lequel se trouve notre société mais elle le traduit seulement. Elle, l'actrice performeuse, marche sans hésitation aucune. Et nous livre sa bibliothèque imaginaire, sa révolte et celle des auteurs qui l'accompagnent dans sa vie d'artiste engagée contre l'art institutionnel mortifère. Son mot d'ordre : la liberté.

« Je cherchais à poursuivre cette idée d'une pensée qui s'incarne, d'une vérité qui prend le visage humain, entre le poème dramatique et le drame philosophique. Je poursuis ce travail aujourd'hui plus ou moins en marge du système de production théâtrale. »

« L'anticonformisme je le situerais aussi à un endroit particulier qui allie rigueur et liberté. Je considère qu'il y a performance lorsqu'un individu fait un acte qui dépasse le cadre de la fiction, lorsqu'il y a un engagement réel de la personne, qui donne accès à une partie de son être sans masque ou faux semblants. J'associe la performance à un acte de vérité. »