Je suis sang (conte de fées médiéval)

(Ik ben bloed)

Pour le festival d’Avignon 2001, Fabre a écrit une pièce sur une composante essentielle du corps humain : le sang. Métaphore de l’agressivité, il est en même temps l’élément vital. La question est grave : depuis le Moyen Âge, l’être humain a-t-il fait des progrès ? Où sont les avancées morales réclamées et clamées haut et fort depuis plusieurs siècles ? Le texte est une plainte, une revendication de la sagesse sans dogmatisme ou prosélytisme.

Pour le festival d’Avignon 2001, Fabre a écrit une pièce sur une composante essentielle du corps humain : le sang. Métaphore de l’agressivité, il est en même temps l’élément vital. La question est grave : depuis le Moyen Âge, l’être humain a-t-il fait des progrès ? Où sont les avancées morales réclamées et clamées haut et fort depuis plusieurs siècles ? Le texte est une plainte, une revendication de la sagesse sans dogmatisme ou prosélytisme.