Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Je suis Fassbinder

(Ich bin Fassbinder)

Dans Je suis Fassbinder Falk Richter pratique un théâtre d’action directe, en appuyant sur les plaies mal cicatrisées de la vieille Europe.
Intellectuel radical, Fassbinder a donné des clés pour interroger le monde d’aujourd’hui, nos peurs et replis identitaires, les relations hommes-femmes, il a repensé la figure de l’engagement intellectuel.
Falk Richter, à travers la figure tutélaire de l‘iconoclaste Fassbinder, interroge nos libertés, la radicalisation de nos sociétés, la montée de la violence faite aux minorités en tout genre, et pose des questions cruellement absentes de nos débats publics. D'une écriture rendue nerveuse par la perte de repères et d’identités, il interroge la place réservée à l’individu et à l’humain dans nos sociétés. Il trace un sillage de la terreur des années 60 à celle d’aujourd’hui, évoque la peur et la léthargie des politiques et du corps social.

Dans Je suis Fassbinder Falk Richter pratique un théâtre d’action directe, en appuyant sur les plaies mal cicatrisées de la vieille Europe.
Intellectuel radical, Fassbinder a donné des clés pour interroger le monde d’aujourd’hui, nos peurs et replis identitaires, les relations hommes-femmes, il a repensé la figure de l’engagement intellectuel.
Falk Richter, à travers la figure tutélaire de l‘iconoclaste Fassbinder, interroge nos libertés, la radicalisation de nos sociétés, la montée de la violence faite aux minorités en tout genre, et pose des questions cruellement absentes de nos débats publics. D'une écriture rendue nerveuse par la perte de repères et d’identités, il interroge la place réservée à l’individu et à l’humain dans nos sociétés. Il trace un sillage de la terreur des années 60 à celle d’aujourd’hui, évoque la peur et la léthargie des politiques et du corps social.