Here she comes. Sept vies de Patti Smith

Adaptation théâtrale par Claudine Galea de son roman Le Corps plein d’un rêve (éditions du Rouergue).

« Lorsque France Culture m’a passé commande sur une icône du Rock, j’ai dit aussitôt Patti, Patti Smith.
Je ne l’écoutais plus depuis longtemps. Mais elle était là, ancrée dans mon corps et ma jeunesse.
Une voix entendue quand j’ai seize ans. Un choc musical et humain. La voix libre d’une femme libre. Que je n’étais pas. Que je voulais devenir.
J’ai plongé pendant six mois, écouté toutes ses chansons, lu des livres d’elle, sur elle, en anglais, en français, découvert qu’elle était peintre. Une chanteuse qui voulait être poète.
Après Sept vies de Patti Smith, la fiction radiophonique réalisée par Marguerite Gateau, pour laquelle j'ai reçu le Prix des Radiophonies en 2009, je n’en avais pas fini avec elle, alors j’ai écrit un roman, le double portrait d’une star et d’une jeune femme qui cherche sa voie, Le corps plein d’un rêve (éditions du Rouergue).»

Claudine Galea


Adaptation théâtrale par Claudine Galea de son roman Le Corps plein d’un rêve (éditions du Rouergue).

« Lorsque France Culture m’a passé commande sur une icône du Rock, j’ai dit aussitôt Patti, Patti Smith.
Je ne l’écoutais plus depuis longtemps. Mais elle était là, ancrée dans mon corps et ma jeunesse.
Une voix entendue quand j’ai seize ans. Un choc musical et humain. La voix libre d’une femme libre. Que je n’étais pas. Que je voulais devenir.
J’ai plongé pendant six mois, écouté toutes ses chansons, lu des livres d’elle, sur elle, en anglais, en français, découvert qu’elle était peintre. Une chanteuse qui voulait être poète.
Après Sept vies de Patti Smith, la fiction radiophonique réalisée par Marguerite Gateau, pour laquelle j'ai reçu le Prix des Radiophonies en 2009, je n’en avais pas fini avec elle, alors j’ai écrit un roman, le double portrait d’une star et d’une jeune femme qui cherche sa voie, Le corps plein d’un rêve (éditions du Rouergue).»

Claudine Galea