Grand-peur et misère du IIIe Reich

(Furcht und Elend des III. Reiches)

Sous le nazisme, la peur et la misère affectaient toutes les couches de la société allemande, l’intelligentsia, la bourgeoisie, la classe ouvrière. Il y a certes le courage de la poignée de militants qui, au mépris de tous les dangers, publient une littérature illégale. Mais il y a aussi la capitulation, face à la terreur, d’une trop grande part de l’intelligentsia. C’est ce qu’a voulu montrer Brecht, d’abord à ses compatriotes exilés, autour des années 1938, en écrivant la trentaine de courtes scènes, inspirées de la réalité même, de Grand-peur et misère du IIIe Reich.

Les autres pièces de Bertolt Brecht à l’Agence théâtrale

Ouvrir
Fermer

Les livres de Bertolt Brecht à L’Arche

Ouvrir
Fermer

Sous le nazisme, la peur et la misère affectaient toutes les couches de la société allemande, l’intelligentsia, la bourgeoisie, la classe ouvrière. Il y a certes le courage de la poignée de militants qui, au mépris de tous les dangers, publient une littérature illégale. Mais il y a aussi la capitulation, face à la terreur, d’une trop grande part de l’intelligentsia. C’est ce qu’a voulu montrer Brecht, d’abord à ses compatriotes exilés, autour des années 1938, en écrivant la trentaine de courtes scènes, inspirées de la réalité même, de Grand-peur et misère du IIIe Reich.

Les autres pièces de Bertolt Brecht à l’Agence théâtrale

Ouvrir
Fermer