Emmanuel Kant


Dans la pièce qui porte le nom de l\'auguste philosophe, Bernhard joue avec la légende : Kant n\'a jamais quitté sa ville de Königsberg ? Le voici sur un paquebot à destination de New York : il est invité par l\'université de Columbia. Kant, l\'éternel célibataire ? Le voici flanqué, en plus de l\'inévitable domestique, d\'une épouse et d\'un perroquet répondant au doux nom de Friedrich. Le paquebot devient le microcosme d\'un monde voguant joyeusement à la dérive. À l\'arrivée, Kant est accueilli par un médecin et des infirmiers ; ils le conduisent à l\'hôpital psychiatrique.

Le personnage de Bernhard n\'a donc rien à voir avec le Kant historique. Kant est plutôt le prototype du scientifique qui a perdu tout contact avec la réalité. Il crée son propre espace, obéit à ses lois propres, est la caricature de lui-même.


  • Traducteurs
    • Claude Porcell
    • Michel-François Demet
  • Fiche technique
    • Éditeur : L'Arche
    • Nombre de rôles masculins : 9
    • Nombre de rôles féminins : 2


Dans la pièce qui porte le nom de l\'auguste philosophe, Bernhard joue avec la légende : Kant n\'a jamais quitté sa ville de Königsberg ? Le voici sur un paquebot à destination de New York : il est invité par l\'université de Columbia. Kant, l\'éternel célibataire ? Le voici flanqué, en plus de l\'inévitable domestique, d\'une épouse et d\'un perroquet répondant au doux nom de Friedrich. Le paquebot devient le microcosme d\'un monde voguant joyeusement à la dérive. À l\'arrivée, Kant est accueilli par un médecin et des infirmiers ; ils le conduisent à l\'hôpital psychiatrique.

Le personnage de Bernhard n\'a donc rien à voir avec le Kant historique. Kant est plutôt le prototype du scientifique qui a perdu tout contact avec la réalité. Il crée son propre espace, obéit à ses lois propres, est la caricature de lui-même.