Dramuscules

(Dramolette)


Entre 1978 et 1981, Thomas Bernhard a écrit plusieurs courtes pièces, dans lesquelles il montre que les relents du nazisme ont bien survécu sous les apparences libérales et tolérantes de la société allemande.

Des phénomènes apparemment quotidiens, un accident de voiture, une émission de télévision, une chemise abîmée ou un gâteau à la crème font soudain surgir la vraie pensée des gens. Frustrés sur les plans les plus divers, ils sont prêts à décharger. Et le lecteur, devant cette révélation à la fois grotesque et terrifiante, qui est la marque de Bernhard, ne sait plus s’il doit rire ou pleurer.


Les Dramuscules comprennent :

publiés dans le recueil Dramuscules, traduits par Claude PORCELL :

Un Mort ; titre original : A Doda, (2 rôles féminins, 0 rôle masculin)
Le Mois de Marie ; titre original : Maiandacht (2 rôles féminins, 0 rôle masculin)
Match (Match ; 1 rôle féminin, 1 rôle masculin)
Acquittement ; titre original : Freispruch (3 rôles féminins et 3 rôles masculins)
Glaces ; titre original : Eis (2 rôles féminins, 3 rôles masculins)
Le Déjeuner allemand ; titre original : Deutsche Mittagstisch, (2 rôles féminins, 2 rôles masculins)
Tout ou rien (Alles oder Nichts ; 1 rôle féminin, 7 rôles masculins)

publiés dans le recueil Evénements :

Evénements ; titre original : Ereignisse, traduit par Jeanne ETORE et Bernard LORTHOLARY
Claus Peymann et Hermann Beil sur la Sulzwiese ; titre original : Claus Peymann und Hermann Beil auf der Sulzwiese, traduit par Claude PORCELL, (2 rôles masculins)


Entre 1978 et 1981, Thomas Bernhard a écrit plusieurs courtes pièces, dans lesquelles il montre que les relents du nazisme ont bien survécu sous les apparences libérales et tolérantes de la société allemande.

Des phénomènes apparemment quotidiens, un accident de voiture, une émission de télévision, une chemise abîmée ou un gâteau à la crème font soudain surgir la vraie pensée des gens. Frustrés sur les plans les plus divers, ils sont prêts à décharger. Et le lecteur, devant cette révélation à la fois grotesque et terrifiante, qui est la marque de Bernhard, ne sait plus s’il doit rire ou pleurer.


Les Dramuscules comprennent :

publiés dans le recueil Dramuscules, traduits par Claude PORCELL :

Un Mort ; titre original : A Doda, (2 rôles féminins, 0 rôle masculin)
Le Mois de Marie ; titre original : Maiandacht (2 rôles féminins, 0 rôle masculin)
Match (Match ; 1 rôle féminin, 1 rôle masculin)
Acquittement ; titre original : Freispruch (3 rôles féminins et 3 rôles masculins)
Glaces ; titre original : Eis (2 rôles féminins, 3 rôles masculins)
Le Déjeuner allemand ; titre original : Deutsche Mittagstisch, (2 rôles féminins, 2 rôles masculins)
Tout ou rien (Alles oder Nichts ; 1 rôle féminin, 7 rôles masculins)

publiés dans le recueil Evénements :

Evénements ; titre original : Ereignisse, traduit par Jeanne ETORE et Bernard LORTHOLARY
Claus Peymann et Hermann Beil sur la Sulzwiese ; titre original : Claus Peymann und Hermann Beil auf der Sulzwiese, traduit par Claude PORCELL, (2 rôles masculins)