Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Dona Rosita la célibataire

(Dona Rosita la soltera o El lenguaje de las flores)

Comme Don Quichotte, Doña Rosita est un drame de l’attente. À Grenade, à la fin du XIXe siècle, Rosita est fiancée ; le fiancé doit quitter l’Espagne pour l’Amérique. Provisoirement. Le provisoire devient définitif, Rosita attend toujours et croit que son fiancé l’aime encore ; mais il n’y a d’amants que mufles.

En même temps, l’histoire de Rosita dépasse une simple histoire d’amour déçu. Nous pensons que cette pièce, écrite dans les années trente, est aussi une pièce politique. Une allégorie baroque de la conscience moderne du temps : la fracture, née des Lumières, entre la réalité vécue et l’horizon d’attente, engendra amertume et frustration. Au moment où Lorca écrivait l’histoire de Doña Rosita, un sorcier chamaré prétendait les guérir : le fascisme.

Dona Rosita la célibataire

(Dona Rosita la soltera o El lenguaje de las flores)

  • Traducteur
    • Luis Del Aguila
  • Fiche technique
    • Éditeur : L'Arche
    • Langue source : espagnol
    • Nombre de rôles masculins : 7
    • Nombre de rôles féminins : 12

Comme Don Quichotte, Doña Rosita est un drame de l’attente. À Grenade, à la fin du XIXe siècle, Rosita est fiancée ; le fiancé doit quitter l’Espagne pour l’Amérique. Provisoirement. Le provisoire devient définitif, Rosita attend toujours et croit que son fiancé l’aime encore ; mais il n’y a d’amants que mufles.

En même temps, l’histoire de Rosita dépasse une simple histoire d’amour déçu. Nous pensons que cette pièce, écrite dans les années trente, est aussi une pièce politique. Une allégorie baroque de la conscience moderne du temps : la fracture, née des Lumières, entre la réalité vécue et l’horizon d’attente, engendra amertume et frustration. Au moment où Lorca écrivait l’histoire de Doña Rosita, un sorcier chamaré prétendait les guérir : le fascisme.