Café Umberto

(Cafe Umberto)


La salle d’attente de l’ANPE a beau être délabrée, elle paraît agréable avec sa cafétéria où l’on sert le meilleur café de la ville. Tenue par Umberto, elle est le seul lieu de rencontre possible dans un univers totalement automatisé. S’y croisent les destins de Jaro, Julie, Antoine... chômeurs amoureux en quête de solutions, chercheurs d’emploi désireux de réenchanter un monde sans illusions

Ancré dans la réalité de son époque, Café Umberto met en scène, sur fond de mondalisation, des personnages que le chômage et la pauvreté plongent dans une profonde crise identitaire. Fondée sur le mode du huis-clos, la pièce nous fait donc assister à une ronde de chômeurs qui détournent les poncifs et permettent une représentation de la réalité hors des clichés.
"Les scènes qui composent  Café Umberto alternent sans arrêt les grandes envolées et les douloureux retours à la réalité, les tentatives de construction et les effondrements, comme autant d’utopies qui subsistent à l’état de nostalgie. Il demeure surtout un texte véritablement "écrit" par un auteur à la présence tendre et forte à la fois." Hilda Inderwildi

  • Traducteurs
    • Jean-Claude Francois
    • Hilda Inderwildi
  • Fiche technique
    • Texte inédit
    • Nombre de rôles masculins : 7
    • Nombre de rôles féminins : 3


La salle d’attente de l’ANPE a beau être délabrée, elle paraît agréable avec sa cafétéria où l’on sert le meilleur café de la ville. Tenue par Umberto, elle est le seul lieu de rencontre possible dans un univers totalement automatisé. S’y croisent les destins de Jaro, Julie, Antoine... chômeurs amoureux en quête de solutions, chercheurs d’emploi désireux de réenchanter un monde sans illusions

Ancré dans la réalité de son époque, Café Umberto met en scène, sur fond de mondalisation, des personnages que le chômage et la pauvreté plongent dans une profonde crise identitaire. Fondée sur le mode du huis-clos, la pièce nous fait donc assister à une ronde de chômeurs qui détournent les poncifs et permettent une représentation de la réalité hors des clichés.
"Les scènes qui composent  Café Umberto alternent sans arrêt les grandes envolées et les douloureux retours à la réalité, les tentatives de construction et les effondrements, comme autant d’utopies qui subsistent à l’état de nostalgie. Il demeure surtout un texte véritablement "écrit" par un auteur à la présence tendre et forte à la fois." Hilda Inderwildi