Ah, solitude !

(Ah, wilderness !)

Ah, solitude !, une des rares comédies d’O’Neill, date de 1931. L’auteur puise dans ses souvenirs pour peindre cette famille américaine représentative des classes moyennes. 

 

  • Traducteur
    • Geneviève Dayet
  • Fiche technique
    • Éditeur : L'Arche
    • Nombre de rôles masculins : 10
    • Nombre de rôles féminins : 5