7 d'un coup

Il était une fois un petit garçon un peu trop « tout » que l’on appellera Olivier : trop petit, trop malingre, trop maladroit, binoclard, provoqué et moqué par des durs à capuches. Et comme si ça ne suffisait pas, même les mouches le harcèlent ! Impossible de manger sa tartine de confiture tranquillement. Excédé, il prend un torchon, frappe et en tue 7. Enchanté de son exploit, il écrit en gros sur son tee-shirt : 7 d’un coup. Grâce au malentendu provoqué par l’interprétation de ce 7, il vivra de nombreuses aventures et se forgera une réputation redoutable. Avec sa mise en scène résolument moderne, Catherine Marnas détourne joliment le célèbre conte des frères Grimm Le Vaillant petit tailleur, tout en lui conservant le merveilleux propre aux histoires de l’enfance. Les géants glissent comme par magie dans de grandes robes allant jusqu’au sol, la forêt est peuplée d’étranges créatures, la princesse vaut toujours la peine qu’on se batte pour elle… Baignés dans le bel univers sonore de Madame Miniature, quatre comédiens endossent joyeusement les habits de tous les personnages et s’en donnent à coeur joie. Dans cet imaginaire proche du rêve, l’enfant triomphe d’épreuves de toutes sortes et prend ainsi sa revanche sur un monde où les adultes règnent en maîtres.

Il était une fois un petit garçon un peu trop « tout » que l’on appellera Olivier : trop petit, trop malingre, trop maladroit, binoclard, provoqué et moqué par des durs à capuches. Et comme si ça ne suffisait pas, même les mouches le harcèlent ! Impossible de manger sa tartine de confiture tranquillement. Excédé, il prend un torchon, frappe et en tue 7. Enchanté de son exploit, il écrit en gros sur son tee-shirt : 7 d’un coup. Grâce au malentendu provoqué par l’interprétation de ce 7, il vivra de nombreuses aventures et se forgera une réputation redoutable. Avec sa mise en scène résolument moderne, Catherine Marnas détourne joliment le célèbre conte des frères Grimm Le Vaillant petit tailleur, tout en lui conservant le merveilleux propre aux histoires de l’enfance. Les géants glissent comme par magie dans de grandes robes allant jusqu’au sol, la forêt est peuplée d’étranges créatures, la princesse vaut toujours la peine qu’on se batte pour elle… Baignés dans le bel univers sonore de Madame Miniature, quatre comédiens endossent joyeusement les habits de tous les personnages et s’en donnent à coeur joie. Dans cet imaginaire proche du rêve, l’enfant triomphe d’épreuves de toutes sortes et prend ainsi sa revanche sur un monde où les adultes règnent en maîtres.