Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Vrai et faux

David Mamet, né à Chicago en 1947, est connu pour ses pièces et ses films qui ont fait le tour du monde. Sa riche expérience de metteur en scène l’a amené à prendre quelques notes sur le métier d’acteur. Le sous-titre du livre, « blasphème et bon sens à l’usage de l’acteur » laisse présager qu’il n’y va pas par quatre chemins. Mais le bon sens et la découverte de blasphèmes peuvent-ils être admis dans notre culture qui brouille si volontairement les pistes ? Toute la question est là.

Osons l’hypothèse suivante : pour développer des thèses simples qui en vaillent la peine, il faut d’abord avoir connu et parcouru la complexité des « choses ». C’est en cherchant et en travaillant pendant toute sa vie que se sont cristallisés les éléments fondamentaux de sa réflexion. Si la bible stanislavskienne est profondément mise à mal, et les « méthodes d’actorat » considérées comme des concepts contreproductifs, le vent frais d’idées qu’il nous souffle depuis l’autre côté de l’Atlantique paraît lui très productif.

Les autres livres de David Mamet à L’Arche

Vrai et faux

Auteur

  • Traducteurs
    • Elisabeth Angel-Perez
    • Marie Pecorari
  • Fiche technique
    • Publié en 2010
    • 144 pages
    • Prix : 17.50 €
    • Langue source : anglais
    • ISBN : 9782851817174

David Mamet, né à Chicago en 1947, est connu pour ses pièces et ses films qui ont fait le tour du monde. Sa riche expérience de metteur en scène l’a amené à prendre quelques notes sur le métier d’acteur. Le sous-titre du livre, « blasphème et bon sens à l’usage de l’acteur » laisse présager qu’il n’y va pas par quatre chemins. Mais le bon sens et la découverte de blasphèmes peuvent-ils être admis dans notre culture qui brouille si volontairement les pistes ? Toute la question est là.

Osons l’hypothèse suivante : pour développer des thèses simples qui en vaillent la peine, il faut d’abord avoir connu et parcouru la complexité des « choses ». C’est en cherchant et en travaillant pendant toute sa vie que se sont cristallisés les éléments fondamentaux de sa réflexion. Si la bible stanislavskienne est profondément mise à mal, et les « méthodes d’actorat » considérées comme des concepts contreproductifs, le vent frais d’idées qu’il nous souffle depuis l’autre côté de l’Atlantique paraît lui très productif.

Les autres livres de David Mamet à L’Arche