République Castorf

(Republik Castorf)

Enfant terrible du théâtre allemand, Frank Castorf a marqué le paysage artistique européen de son empreinte radicale en deux décennies de direction de la Volksbühne de Berlin, jusqu'à sa destitution en 2017. Metteur en scène-phare de toute une génération ballottée par la chute du mur et les secousses politiques internationales, il incarne le versant indépendant et subversif de la scène allemande depuis les années 90.

Cet ouvrage d'entretiens menés par Frank Raddatz, foisonnant d'anecdotes et de réflexions, donne la parole aux forces créatrices de son entourage : scénographes, comédien.ne.s, éclairagistes, dramaturges, technicien.ne.s de plateau, metteur.e.s en scène (dont Marthaler, Pollesch ou Castorf lui-même)... Emblématiques d'une contre-culture tirant sa force de l'anarchie et de la liberté d'expérimenter, ces témoignages dessinent une géographie humaine et politique s'inscrivant dans la lignée de l'engagement historique de ce théâtre depuis Max Reinhardt ou Erwin Piscator. La Volksbühne restera-t-elle longtemps surmontée du mot "OST" (EST), tel un radar effarouchant de son néon bleu les sirènes du capitalisme ?

République Castorf

(Republik Castorf)

  • Traducteurs
    • Frank Weigand
    • Laurent Muhleisen
  • Fiche technique
    • Publié en 2017
    • 288 pages
    • Prix : 24.50 €
    • Langue source : allemand
    • ISBN : 978-2-85181-929-1

Enfant terrible du théâtre allemand, Frank Castorf a marqué le paysage artistique européen de son empreinte radicale en deux décennies de direction de la Volksbühne de Berlin, jusqu'à sa destitution en 2017. Metteur en scène-phare de toute une génération ballottée par la chute du mur et les secousses politiques internationales, il incarne le versant indépendant et subversif de la scène allemande depuis les années 90.

Cet ouvrage d'entretiens menés par Frank Raddatz, foisonnant d'anecdotes et de réflexions, donne la parole aux forces créatrices de son entourage : scénographes, comédien.ne.s, éclairagistes, dramaturges, technicien.ne.s de plateau, metteur.e.s en scène (dont Marthaler, Pollesch ou Castorf lui-même)... Emblématiques d'une contre-culture tirant sa force de l'anarchie et de la liberté d'expérimenter, ces témoignages dessinent une géographie humaine et politique s'inscrivant dans la lignée de l'engagement historique de ce théâtre depuis Max Reinhardt ou Erwin Piscator. La Volksbühne restera-t-elle longtemps surmontée du mot "OST" (EST), tel un radar effarouchant de son néon bleu les sirènes du capitalisme ?