Purgatoire à Ingolstadt

(Fegefeuer in Ingolstadt)

Entre l’allemand, langue dominante, et le bavarois, dialecte minoritaire, Marieluise Fleisser n’a pas choisi. Elle a inventé une écriture populaire sophistiquée. Sa violence de provinciale à décrire des rapports irrémédiablement violents, son obstination à ne sortir du réalisme que par la langue, sa vision implosive des êtres humains, cette façon d’ouvrir des paysages avec des mots lui font occuper une place à part dans un terrain fort balisé.

Marieluise Fleisser ou comment – sans en sortir – hisser la province au niveau du monde.

Les autres livres de Marieluise Fleisser à L’Arche

Marieluise Fleisser à l’Agence théâtrale

Purgatoire à Ingolstadt

(Fegefeuer in Ingolstadt)

Entre l’allemand, langue dominante, et le bavarois, dialecte minoritaire, Marieluise Fleisser n’a pas choisi. Elle a inventé une écriture populaire sophistiquée. Sa violence de provinciale à décrire des rapports irrémédiablement violents, son obstination à ne sortir du réalisme que par la langue, sa vision implosive des êtres humains, cette façon d’ouvrir des paysages avec des mots lui font occuper une place à part dans un terrain fort balisé.

Marieluise Fleisser ou comment – sans en sortir – hisser la province au niveau du monde.

Les autres livres de Marieluise Fleisser à L’Arche

Marieluise Fleisser à l’Agence théâtrale