Pulsion

(Der Drang)

Pulsion est-elle une pièce impossible ? Elle est, de toute façon, impitoyable. Dans une exploitation horticole on ne parle qu’amour et l’amour se décline ici comme une obsession du sexe. Mais ce qui paraît d’abord insupportable devient très vite extrêmement drôle. Dans le feu de l’action, les personnages se démasquent jusqu’à l’os, l’absence de morale est totale. Leurs pulsions les emportent et le vernis social qui les tient ensemble se défait drôlement mais sûrement.

Pulsion

(Der Drang)

Pulsion est-elle une pièce impossible ? Elle est, de toute façon, impitoyable. Dans une exploitation horticole on ne parle qu’amour et l’amour se décline ici comme une obsession du sexe. Mais ce qui paraît d’abord insupportable devient très vite extrêmement drôle. Dans le feu de l’action, les personnages se démasquent jusqu’à l’os, l’absence de morale est totale. Leurs pulsions les emportent et le vernis social qui les tient ensemble se défait drôlement mais sûrement.