Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Marges et territoires chorégraphiques de Pina Bausch

En marge des pratiques artistiques reconnues que sont la danse, le théâtre et l'opéra, mais aussi les arts plastiques ou le cinéma, la chorégraphe allemande Pina Bausch a développé dans le Tanztheater un mode d'expression qui a révolutionné les arts de la scène. Ses créations, qui se situent au delà des lignes de démarcation entre les genres, visent à brouiller les repères en créant un territoire chorégraphique qui lui est propre. Les corps sont déstabilisés, les scènes chavirées, jusqu'à dissoudre la frontière entre un dehors et un dedans scénographiques. Une façon d'affoler les codes et les usages, de bousculer les certitudes, de troubler la perception.

À la croisée des disciplines, chercheurs, danseurs et chorégraphes explorent ces marges et territoires dans un ouvrage qui, au terme d'un parcours qui se voudrait infini, invite à s'arrêter sur la question centrale et obsédante du regard, celui de Pina Bausch sur le monde, sur la danse, sur ses danseurs et sur ses pièces, mais aussi celui qu'elle éveille, réveille ou révèle en nous.

Ouvrage collectif écrit sous la direction d'Hélène Camarade et de Marie-Lise Paoli.

Marges et territoires chorégraphiques de Pina Bausch

  • Fiche technique
    • Publié en 2013
    • 368 pages
    • Prix : 26.00 €
    • Langue source : français
    • ISBN : 978-2-85181-804-1

En marge des pratiques artistiques reconnues que sont la danse, le théâtre et l'opéra, mais aussi les arts plastiques ou le cinéma, la chorégraphe allemande Pina Bausch a développé dans le Tanztheater un mode d'expression qui a révolutionné les arts de la scène. Ses créations, qui se situent au delà des lignes de démarcation entre les genres, visent à brouiller les repères en créant un territoire chorégraphique qui lui est propre. Les corps sont déstabilisés, les scènes chavirées, jusqu'à dissoudre la frontière entre un dehors et un dedans scénographiques. Une façon d'affoler les codes et les usages, de bousculer les certitudes, de troubler la perception.

À la croisée des disciplines, chercheurs, danseurs et chorégraphes explorent ces marges et territoires dans un ouvrage qui, au terme d'un parcours qui se voudrait infini, invite à s'arrêter sur la question centrale et obsédante du regard, celui de Pina Bausch sur le monde, sur la danse, sur ses danseurs et sur ses pièces, mais aussi celui qu'elle éveille, réveille ou révèle en nous.

Ouvrage collectif écrit sous la direction d'Hélène Camarade et de Marie-Lise Paoli.