Maître Puntila et son valet Matti

(Herr Puntila und sein Knecht Matti)

Riche propriétaire terrien, Puntila est un maître ambivalent. D'un naturel irascible et méprisant, son penchant pour la bouteille le transforme en homme débonnaire, tendre et généreux. Se répandant en largesses sous l'effet de la boisson, il redoute ses accès de sobriété. Une situation bien malaisée à gérer pour sa fille Eva, dont l'approche du mariage avec un attaché diplomatique suscite bien des émois, ainsi que pour Matti, son chauffeur, qui veille à préserver sa dignité. Dans cette comédie populaire qui allie réalisme et poésie, Brecht réinvente la tension dynamique entre maître et valet, à la lumière de la conscience de classe et du désir d'émancipation, faisant valoir les avantages de la maîtrise de soi et de l'autonomie de l'esprit.

« Ce qui est encore pire, c’est que pendant ces accès de sobriété totale, insensée, je tombe carrément au niveau de la bête. À ce moment-là je n’ai plus la moindre inhibition. Ce que je fais dans cet état, frère, on ne peut vraiment pas le porter à mon compte. Pas si on a un cœur dans la poitrine et si on n’oublie pas de se dire que je suis malade. Je suis alors pleinement responsable de mes actes. Tu sais ce que ça signifie, frère, responsable de ses actes ? Un homme responsable de ses actes est un homme de qui on peut tout craindre. »
Bertolt Brecht

Les autres livres de Bertolt Brecht à L’Arche

Ouvrir
Fermer

Bertolt Brecht à l’Agence théâtrale

Ouvrir
Fermer

Maître Puntila et son valet Matti

(Herr Puntila und sein Knecht Matti)

Riche propriétaire terrien, Puntila est un maître ambivalent. D'un naturel irascible et méprisant, son penchant pour la bouteille le transforme en homme débonnaire, tendre et généreux. Se répandant en largesses sous l'effet de la boisson, il redoute ses accès de sobriété. Une situation bien malaisée à gérer pour sa fille Eva, dont l'approche du mariage avec un attaché diplomatique suscite bien des émois, ainsi que pour Matti, son chauffeur, qui veille à préserver sa dignité. Dans cette comédie populaire qui allie réalisme et poésie, Brecht réinvente la tension dynamique entre maître et valet, à la lumière de la conscience de classe et du désir d'émancipation, faisant valoir les avantages de la maîtrise de soi et de l'autonomie de l'esprit.

« Ce qui est encore pire, c’est que pendant ces accès de sobriété totale, insensée, je tombe carrément au niveau de la bête. À ce moment-là je n’ai plus la moindre inhibition. Ce que je fais dans cet état, frère, on ne peut vraiment pas le porter à mon compte. Pas si on a un cœur dans la poitrine et si on n’oublie pas de se dire que je suis malade. Je suis alors pleinement responsable de mes actes. Tu sais ce que ça signifie, frère, responsable de ses actes ? Un homme responsable de ses actes est un homme de qui on peut tout craindre. »
Bertolt Brecht

Les autres livres de Bertolt Brecht à L’Arche

Ouvrir
Fermer

Bertolt Brecht à l’Agence théâtrale

Ouvrir
Fermer