L'Entêtement

(La Terquedad)

« La Guerre d’Espagne, avec ses teintes tellement locales, fut pourtant la guerre de tout un monde. Et le monde a perdu. Nous ne sommes que le futur de cette défaite. C’est cette sensation qui m’a poussé à raconter cette histoire », écrit Rafael Spregelburd. L’action se passe à Turis, près de Valencia, fin mars 1939, à la fin de la guerre d’Espagne, dans la maison de Jaume Planc, le commissaire du village.

Les trois actes de la pièce ont lieu dans le même laps de temps à différents endroits de la maison, et laissent s’exprimer différentes voix. Creuset de toutes les contradictions politiques, Jaume Planc poursuit une utopie humaniste : la création d’une langue universelle qui mette fin à l’incompréhension entre les gens et « communique directement avec les choses, directement avec Dieu ».

Ce dernier volet de L’Héptalogie de Jérôme Bosch partage avec les précédentes pièces la complexité formelle, l’acuité du propos, l’ineffable invention linguistique et la prodigieuse jouissance théâtrale. À la fois auteur, metteur en scène, comédien et traducteur, Spregelburd est le représentant brillant d’une nouvelle génération de dramaturges argentins. Avec plus de trente pièces à son actif, il n’a cessé de mener une exploration formelle féconde et virtuose.

Les autres livres de Rafael Spregelburd à L’Arche

Rafael Spregelburd à l’Agence théâtrale

L'Entêtement

(La Terquedad)

  • Traducteurs
    • Marcial Di Fonzo Bo
    • Guillermo Pisani
  • Fiche technique
    • Publié en 2011
    • 128 pages
    • Prix : 14.00 €
    • Langue source : espagnol
    • ISBN : 9782851817495

« La Guerre d’Espagne, avec ses teintes tellement locales, fut pourtant la guerre de tout un monde. Et le monde a perdu. Nous ne sommes que le futur de cette défaite. C’est cette sensation qui m’a poussé à raconter cette histoire », écrit Rafael Spregelburd. L’action se passe à Turis, près de Valencia, fin mars 1939, à la fin de la guerre d’Espagne, dans la maison de Jaume Planc, le commissaire du village.

Les trois actes de la pièce ont lieu dans le même laps de temps à différents endroits de la maison, et laissent s’exprimer différentes voix. Creuset de toutes les contradictions politiques, Jaume Planc poursuit une utopie humaniste : la création d’une langue universelle qui mette fin à l’incompréhension entre les gens et « communique directement avec les choses, directement avec Dieu ».

Ce dernier volet de L’Héptalogie de Jérôme Bosch partage avec les précédentes pièces la complexité formelle, l’acuité du propos, l’ineffable invention linguistique et la prodigieuse jouissance théâtrale. À la fois auteur, metteur en scène, comédien et traducteur, Spregelburd est le représentant brillant d’une nouvelle génération de dramaturges argentins. Avec plus de trente pièces à son actif, il n’a cessé de mener une exploration formelle féconde et virtuose.

Les autres livres de Rafael Spregelburd à L’Arche

Rafael Spregelburd à l’Agence théâtrale