La Maison de Bernarda Alba

(La Casa de Bernarda Alba)

La veuve Bernarda Alba séquestre ses filles et les empêche d’aimer. L’une d’entre elles, Adela, se révolte. L'auteur dénonce ici l’oppression des filles dans une société méditerranéenne confrontée à la modernité. Le combat d’Adela contre sa mère est celui de la modernité contre l’ordre ancien.

Il se trouve que cette pièce est la dernière de Lorca, qui quelques jours après le début de la guerre d’Espagne (17 juillet 1936) est assassiné par des membres de la Phalange.

La Maison de Bernarda Alba

(La Casa de Bernarda Alba)

  • Traducteur
    • Fabrice Melquiot
  • Fiche technique
    • Publié en 2004
    • 96 pages
    • Prix : 12.00 €
    • Langue source : espagnol
    • ISBN : 9782851815811

La veuve Bernarda Alba séquestre ses filles et les empêche d’aimer. L’une d’entre elles, Adela, se révolte. L'auteur dénonce ici l’oppression des filles dans une société méditerranéenne confrontée à la modernité. Le combat d’Adela contre sa mère est celui de la modernité contre l’ordre ancien.

Il se trouve que cette pièce est la dernière de Lorca, qui quelques jours après le début de la guerre d’Espagne (17 juillet 1936) est assassiné par des membres de la Phalange.