Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Jeff Koons

Rainald Goetz est né à Munich en 1954. Dès 1983, il se fait connaître du grand public à l'occasion d'une performance lors de la cérémonie du prix Ingeborg Bachmann : il donne une lecture au cours de laquelle il s'ouvre méticuleusement le front avec un scalpel, et finit couvert de sang. Lauréat de nombreux prix littéraires en Allemagne, Goetz a notamment reçu en 2000 le Prix de la dramaturgie contemporaine de Mülheim pour sa pièce Jeff Koons.

Le texte s'inspire de la figure de Jeff Koons, artiste maudit par la critique et adoré des collectionneurs, comme point de départ de la tentative d'une littérature qui est un nouveau regard sur la « chose pop ». Comme dans l'œuvre de l'artiste américain, on retrouve dans cette pièce les thématiques de la sexualité, de la nostalgie de l'enfance, du rêve d'un monde parfait ; Goetz balade son lecteur dans le monde de l'art, du discours facile et des excès en tous genres, grâce à une écriture intrigante, très marquée par le vrombissement de l'ère Internet.

Rainald Goetz à l’Agence théâtrale

Jeff Koons

Auteur

  • Traducteurs
    • Mathieu Bertholet
    • Christine Seghezzi
  • Fiche technique
    • Publié en 2005
    • 160 pages
    • Prix : 13.50 €
    • Langue source : allemand
    • ISBN : 9782851815880

Rainald Goetz est né à Munich en 1954. Dès 1983, il se fait connaître du grand public à l'occasion d'une performance lors de la cérémonie du prix Ingeborg Bachmann : il donne une lecture au cours de laquelle il s'ouvre méticuleusement le front avec un scalpel, et finit couvert de sang. Lauréat de nombreux prix littéraires en Allemagne, Goetz a notamment reçu en 2000 le Prix de la dramaturgie contemporaine de Mülheim pour sa pièce Jeff Koons.

Le texte s'inspire de la figure de Jeff Koons, artiste maudit par la critique et adoré des collectionneurs, comme point de départ de la tentative d'une littérature qui est un nouveau regard sur la « chose pop ». Comme dans l'œuvre de l'artiste américain, on retrouve dans cette pièce les thématiques de la sexualité, de la nostalgie de l'enfance, du rêve d'un monde parfait ; Goetz balade son lecteur dans le monde de l'art, du discours facile et des excès en tous genres, grâce à une écriture intrigante, très marquée par le vrombissement de l'ère Internet.

Rainald Goetz à l’Agence théâtrale