Voltaire

François Marie Arouet, dit Voltaire (1694-1778), est un écrivain et philosophe français.  Il est admis à l'Académie française en 1746. Jeune homme turbulent, frondeur, libertin, poète mondain, écrivain "embastillé", exilé, courtisant brillant mais susceptible, "seigneur" et "patriarche" de Ferney sur ses vieux jours avant de revenir à Paris pour y mourir auréolé d'une gloire nationale, Voltaire a tout vu, tout vécu en cet âge d'or de l'esprit que nul, mieux que lui, ne peut prétendre représenter. La fécondité et la variété de sa production littéraire sont à la mesure de la plénitude de son existence : poète (Le Mondain, 1736), dramaturge (Zaïre, 1732), historien (Le Siècle de Louis XIV, 1751), il fut aussi un pamphlétaire redouté (Le Pauvre Diable, 1758) et un avocat pathétique (Traité sur la Tolérance, 1763). Mais la postérité a surtout retenu de lui ses réflexions philosophiques, jugées pleines de brio, (Lettres philosophiques, 1734; Le Dictionnaire philosophique, 1764) et ses contes, jugés plein de charme (Zadig, 1747; Micromégas, 1752; Candide, 1759; L'Ingénu, 1767). Le 10 juillet 1791 la dépouille de Voltaire est transférée au Panthéon.

Les livres de Voltaire à L’Arche