Max Frisch

Max Frisch est né en 1911 à Zurich. En 1930, il entame des études de littérature allemande à l'université de Zurich, interrompue pour collaborer au Neue Züricher Zeitung. Puis il reprend ses études, d'architecture cette fois, et devient architecte tout en menant une activité d'écrivain particulièrement féconde. Ses romans Stiller (1954), Homo faber (1957) et Mein Name sei Gantenbein (1964) le rendent mondialement connu. Ses pièces Biedermann und die Brandstifter (Biedermann et les incendiaires) (1958) et Andorra (1961) sont des classiques de la littérature germanophone. Max Frisch meurt le 4 avril 1991 à Zurich.

Prix

1938   Prix Conrad Ferdinand Meyer
1958   Prix Georg-Büchner
1976   Prix de la paix des libraires allemands
1984   Commandeur dans l'Ordre des Arts et des Lettres
1985   Prix Commonwealth, Chicago
1989   Prix Heinrich Heine

Les livres de Max Frisch à L’Arche

Max Frisch à l’Agence théâtrale

Voir plus