Catalogue des publications

<<< Retour à la liste des œuvres de cet auteur

Ödön von HORVÁTH

Théâtre complet
Tome 5
1997, 320 p.

Ce livre n'est pas disponible actuellement chez l'éditeur.

ISBN : 2851813862

L'histoire d'un homme (N) qui grâce à son argent peut – presque – tout

Traduit de l’allemand par Henri Christophe

Coup de tête

Traduit de l’allemand par Henri Christophe

Figaro divorce

Traduit de l’allemand par Henri Christophe

Don Juan revient de guerre

Traduit de l’allemand par Henri Christophe

Un don Juan de notre temps

Traduit de l’allemand par Henri Christophe

Résumé :

Parmi les pièces que réunit ce volume, deux sont plus connues que les autres : Figaro divorce et Don Juan revient de guerre. Pourquoi Figaro et Don Juan sont-ils devenus deux personnages clés de la littérature dramatique ? Figaro est celui qui comprend mieux une situation qu’il ne le devrait. Il dérange, d’une manière générale et particulière, le jeu de ceux qui tiennent le pouvoir. Il est en quelque sorte le perturbateur idéal de l’intrigue théâtrale. Quant à Don Juan, il est l’incarnation d’une ambition éternelle et malheureuse, l’homme qui ne peut satisfaire ni son désir ni sa concupiscence, et qui restera toujours prisonnier de ses passions. Deux mythes de la modernité.

L’action de Figaro divorce commence quelque temps après le mariage de Figaro et Suzanne dans la pièce de Beaumarchais. La révolution dont parle cette comédie n’est pas celle de 1789, elle n’est pas une révolution particulière, elle est toutes les révolutions. Horváth l’a située à notre époque : « Les problèmes de la révolution et de l’émigration sont intemporels et particulièrement actuels par les temps qui courent. »

On a essayé de résoudre l’énigme de Don Juan de mille façons, et le personnage a subi les transformations les plus diverses. Chez Horváth, il revient de guerre et croit être devenu un autre. Il restera pourtant celui qu’il était : le grand séducteur toujours séduit. Il cherche la perfection, et les femmes veulent toujours lui prouver et se prouver à elles-mêmes qu’il peut trouver sur terre tout ce qu’il cherche. Leur malheur est justement de posséder un horizon terrestre. Elles s’éloignent de lui, effrayées, quand elles ont compris qu’il ne cherche que la mort.

 
Nos actus en bref

Kate TEMPEST
Fracassés

Sibylle BERG
Walter, mon ami un peu étrange

Leïla CUKIERMAN, Gerty DAMBURY et Françoise VERGES
Décolonisons les arts !

Alexandra BADEA
Points de non-retour [Thiaroye]

Marie Luise KNOTT
Désapprendre - Voies de la pensée chez Hannah Arendt

Changement de diffusion et de distribution
de L'Arche Editeur