Catalogue des publications

<<< Retour à la liste des œuvres de cet auteur

Bertolt BRECHT

Le Roman des Tuis

Traduit de l’allemand par Jean-Pierre Morel, 1979, 160 p.
ISBN : 9782851811813 - 15€

Résumé :

Le dernier roman de Brecht est un grand casse-tête « chimois » (c’est en Chime qu’il se déroule), resté en chantier pendant plus de vingt ans. Au départ, la trouvaille d’un nom : le Tui, qui désigne « l’intellectuel de ce temps des marchés et marchandises, le loueur de l’intellect ». Ensuite, parmi les esquisses et les parties rédigées, c’est au lecteur de trouver non seulement la morale, mais aussi la fable : une satire des idéologies à la mode entre les deux guerres, des mandarins bourgeois et de la République de Weimar qui fut selon Brecht conçue, dirigée et abattue par les intellectuels – d’Ebert à Hitler, un Tui chassant l’autre.

Ce roman contient aussi, « à distance », une autre histoire : la naissance d’une nouvelle caste de Tuis, marchands de formules à la solde des partis totalitaires, que Brecht ne cesse d’imiter et d’éviter à la fois, mêlant le prêche et l’esquive.

Mais Le Roman des Tuis est également une fable sur le pouvoir des fables, et sur l’écriture même de Brecht : une avancée en terre inconnue, brûlée, au-delà des repères établis du politique et du social, dans un étrange no man’s land qui est le paysage-héritage de ce temps, de la jungle des villes à la terre dévastée par la guerre.

 
Nos actus en bref

Retrouvez les auteurs de L'Arche
au festival d'Avignon

Prix du jeune théâtre 2017 de l'Académie française
décerné à Christophe Pellet

Erwin PISCATOR
Le Théâtre politique

Tristan REMY
Entrées clownesques

Communiqué de presse
L'Arche change de mains

Daniel DANIS
Les Orphelines de Mars

 Facebook
 Twitter