Catalogue des publications

<<< Retour à la liste des œuvres de cet auteur

Marie Luise KNOTT

Désapprendre - Voies de la pensée chez Hannah Arendt

Traduit de l'allemand par Olivier Mannoni, 2018, 160 p.
ISBN : 978-2-85181-937-6 - 17€

Résumé :

 

Désapprendre. Ce mot pourrait à lui seul résumer les voies de la pensée d'Hannah Arendt : face au choc que constitua l'expérience du national-socialisme et les interrogations qu'elle souleva quant à la nature humaine, il s'agissait bien de prendre ses distances avec le connu, avec les impasses que purent constituer les conceptions traditionnelles du monde qui menèrent ce dernier à la terreur et la catastrophe. Marie Luise Knott découpe son essai en quatre parties distinctes entretenant les unes avec des autres des rapports intimes : Rire, Traduire, Pardonner, Dramatiser.

Le présent ouvrage répond à une double vocation. D'une part, il constitue un excellent commentaire à la pensée d'Hannah Arendt en explorant divers pans de sa pensée qui s'entre-répondent : de ses propos sur la banalité du mal à la suite du procès Eichmann de 1961 à la traduction de la Bible par Moses Mendelssohn, en passant par sa critique de la conception chrétienne du pardon, Désapprendre est une célébration de la liberté humaine, de cette liberté que tout homme doit endosser en assumant sa responsabilité morale et tout ce qui fait de lui, à proprement parler, une personne. Il est aussi un éloge de l'exilé, de ses prouesses accomplies dans son travail d'adaptation et d'assimilation d'une langue, d'une culture et d'une politique. Plus que jamais actuelle, cette réflexion invitant à l'action, à la compréhension du monde et à l'ouverture du langage, se construit comme une résistance face à la menace constante du totalitarisme et face à tout ce qui pourrait constituer, à sa manière, une déclaration de guerre à l'espèce humaine.

D'autre part, Désapprendre se construit comme une fresque historique, rappelant les principaux événements qui secouèrent des nations entières durant l'après-guerre et qui abreuvèrent une réflexion collective : non seulement celle d'Arendt, mais également celle de toute une communauté de penseurs et d'artistes qui s'inscrivirent dans cette dynamique, constamment renouvelée, d'une lutte pour une coopération totale entre les hommes.

 

 
Nos actus en bref

Kate TEMPEST
Fracassés

Sibylle BERG
Walter, mon ami un peu étrange

Leïla CUKIERMAN, Gerty DAMBURY et Françoise VERGES
Décolonisons les arts !

Alexandra BADEA
Points de non-retour [Thiaroye]

Marie Luise KNOTT
Désapprendre - Voies de la pensée chez Hannah Arendt

Changement de diffusion et de distribution
de L'Arche Editeur