Catalogue des publications

<<< Retour à la liste

Jerry L. THOMPSON

Le photographe américain Jerry L. Thompson (né en 1945 à Houston au Texas) a réuni en quasi cinq décennies une vaste et étrange galerie de portraits, de facture en apparence très classique. Ses images, il les décrit, davantage comme descriptives qu'interactives. Acteurs de la métropole et de la guerre des gangs, les premiers portraits, des contacts en noir et blanc, ont été réalisés sur le territoire de Coney Island au début des années 70. À l'époque, l'artiste côtoie le grand photographe américain Walker Evans dont il est devenu le principal assistant. Il découvre également avec beaucoup d'intérêt l'œuvre d'August Sander. Jerry L. Thompson choisit alors d'utiliser une caméra de grand format 20 x 25 cm (8 x 10'') qui renforce et intensifie la présence physique du sujet photographié. Ses photographies plus récentes, en couleur, ont été prises avec une caméra digitale dans un autre quartier Brooklyn, à Williamsburg. Attitude et langage du corps, fabrique identitaire, vêtements, coiffure, make-up, les corps présentés s'écrivent et se dessinent. Ils rivalisent en tatouages et piercings. Des corps à soi qui, tels des phasmes ou des caméléons, se projettent sur des fragments de la ville dont l'artiste a fait son studio. Avec ces derniers clichés, Jerry L. Thompson explore avec attention la transformation paradoxale du soi peau, naviguant entre individualisation et appartenance, portrait d'une jeune génération qui se démarque, qui se cherche. Jerry L. Thompson a écrit plusieurs livres sur la photographie: The Last Years of Walker Evans (1997), Truth and Photography (2003), Why Photography Matters (2013). Son œuvre a été récemment présentée à la Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur de Cologne.

Œuvres :

 
Nos actus en bref

Lucy KIRKWOOD
Les Enfants

Sonia CHIAMBRETTO
POLICES !

Elfriede JELINEK
Sur la voie royale

Fabrice MELQUIOT
J'ai pris mon père sur mes épaules

Rainer Werner FASSBINDER
Tous les autres s'appellent Ali / Le Droit du plus fort / Maman Küsters s'en va au ciel

Dennis KELLY
Girls & Boys