Catalogue des publications

<<< Retour à la liste

Werner SCHWAB

Né à Graz en 1958. Après des études à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne, il s’est retiré à la campagne où il est devenu bûcheron-sculpteur, ne commençant à écrire que trois ans avant sa mort en 1993 à Graz.

Bûcheron-sculpteur, c’est ainsi que Schwab s’est attaqué à la langue, à cette matière qui nous entoure, qu’on nous fait injustement ingurgiter et qui nous forme. Quand il ne la fait pas voler en éclats, il la dérègle, propageant à travers elle la vision d’un monde qu’il n’espère plus pouvoir changer : il se contente d’opposer à la violence du monde la violence de ses propres mots.

« La langue a pissé sur un objet, secoue son organe urinaire pour le sécher et s’en va. L’objet imbibé de langue reste là sans qualité apparue. La langue, quoi qu’elle puisse être, doit elle-même se reconnaître comme son propre casse-croûte en chemin vers rien du tout. »

Œuvres :

 
Nos actus en bref

Aiat FAYEZ
Place des Minorités / Le Monologue de l'exil

Friedrich DÜRRENMATT
Ls fous de Dieu

Alexandra BADEA
A la trace / Celle qui regarde le monde

Elfriede JELINEK
Ombre (Eurydice parle)

Ivan TOURGUENIEV
Un mois à la campagne

République Castorf
Entretiens - La Volksbühne de Berlin depuis 1992

 Facebook
 Twitter