Newsletter

Actualités autour de Jan Fabre

Chers amis,

Le Journal de nuit de Jan Fabre est disponible en librairie depuis quelques jours. Procurez-vous vite cet ouvrage incontournable !

À partir de 1978, Jan Fabre consigne ses pensées insomniaques dans son Journal de nuit. Dans le premier volume que L'Arche publie et qui réunit les carnets de 1978 à 1984, parle un jeune homme qui s'est donné un but - il veut devenir artiste, un grand artiste. Il lui faut trois heures pour coucher trois phrases convenables. Le doute qui accompagne la création, la crainte de « parler anglais comme Tarzan » à New York, les premières expositions, retracent jour après jour le parcours d'un artiste hors du commun. Le livre traduit par Michèle Deghilage est vendu dans son édition reliée avec signet au prix de 22 euros.

Jan Fabre et L'Arche, c'est l'histoire d'une fidèle collaboration depuis 1994 avec une vingtaine de textes et trois DVD publiés dans nos collections, profitez-en pour les redécouvrir sur notre site.

© Abacapress.com

À l'occasion de la parution du Journal de nuit, Charles Dantzig reçoit Jan Fabre sur France Culture, dans son émission « Le secret de Jan Fabre » le 7 juillet prochain à 19 heures.

Un entretien exceptionnel avec Jan Fabre autour de la notion de provocation, à ne manquer sous aucun prétexte !

 

Jusqu'au 23 septembre, découvrez l'exposition « Pietas / Jan Fabre » à Anvers en Belgique.

Pietas est une installation de 2011 dans laquelle Jan Fabre, avec cinq sculptures en marbre blanc, réitère le thème de la Pietà. Dans son interprétation, l'artiste souligne des concepts tels que la détresse et la conciliation, le décès et la renaissance, mais également la capacité d'imagination, d'inventivité et d'art de l'homme. Tout comme dans les expositions Anthropology of a Planet (2007) et From the Feet to the Brain (2008-2009), le cerveau joue ici un rôle central.

 

Et pour prolonger l'expérience, ne manquez pas à la rentrée les spectacles de Jan Fabre au Théâtre de Genevilliers !

© Achille Le Pera

Au programme, quatre solos. Dans Drugs kept me alive, un performeur monologue sur les substances psychotropes et médicamenteuses, et l'ivresse qu'elles procurent (du 23 au 25 novembre). Dans L'Empereur de la perte, un clown qui s'est lui-même arraché un cœur qui prenait trop de place, s'interroge sur l'identité de l'artiste (les 27 et 28 novembre). Dans Étant donnés, Jan Fabre, inspiré par l'œuvre de Marcel Duchamp, crée un dialogue entre une poupée et son sexe, doué de parole (du 27 novembre au 2 décembre). Et dans Preparatio Mortis, une danseuse piétine des fleurs qui finissent par se disloquer sous l'effet du mouvement ininterrompu (du 30 novembre au 2 décembre). Des créations et des reprises, évoquant chacune à leur manière les sujets chers à l'artiste : la mort, la création, le sexe et l'extase.

À bientôt !

 
Les newsletters précédentes
Année 2017
Année 2016
Année 2015
Année 2014
Année 2013
Année 2012
Année 2011
Inscription newsletter

Vous souhaitez recevoir notre lettre d'actualités ? Entrez vos coordonnées ci-dessous et vous la recevrez dès sa parution.


Prénom :

Nom :

E-mail :

Activité :
Nos actus en bref

Communiqué de presse
L'Arche change de mains

Daniel DANIS
Les Orphelines de Mars

Bertolt Brecht
Baal

Ferdinand von SCHIRACH
Terreur

Fabrice MELQUIOT
La Grue du Japon

Stefano MASSINI
Terre noire / O-dieux

 Facebook
 Twitter