Newsletter

Rendez-vous en avril avec Jon Fosse, Sonia Chiambretto et Ulrich Hub

Chers amis,

Jacques Lassalle met en scène Le Fils de Jon Fosse (traduction de Terje Sinding) au Théâtre de la Madeleine à Paris, à partir du 17 avril.

Sans nouvelles de lui depuis plus de six mois, un père et une mère attendent leur fils. La nuit est tombée. Il fait sombre et froid dans le petit village niché au fond d'un fjord norvégien. Le seul voisin qui leur reste prétend que leur fils est en prison. A-t-il dit la vérité? S'est-il amusé à leurs dépens? C'est alors que le fils survient…
Le langage simple et répétitif chez Jon Fosse, mais aussi l’isolement dans l’espace, et le temps au ralenti font de ses pièces des instants de grande émotion, où l’auteur atteint le but qu’il s’est fixé : « Créer des moments où un ange est en train de passer sur scène. »
Jacques Lassalle réunit pour cette création au Théâtre de la Madeleine une superbe distribution : Michel Aumont, Catherine Hiegel, Stanislas Roquette et Jean-Marc Stehlé.

Le théâtre de Jon Fosse est publié à L’Arche.

Douze sœurs slovaques, une oeuvre de Sonia Chiambretto à voir en Provence, en Corse et dans le Piémont dans trois mises en scène différentes !

«J’ai rencontré Sœur Rose dans la Maison mère des religieuses où elle a grandi et où elle vit. Elle est transportée de Tchécoslovaquie en France à l’âge de 8 ans. Elle ne parle pas la langue française. On dit qu’elle fait partie de «la première fournée tchécoslovaque», on parle de «trains de petites filles tchèques», de fuite «des régimes dictatoriaux», d’une nouvelle «petite main d’œuvre» en France.»
Le Théâtre Durance de Château-Arnoux où Sonia Chiambretto est auteure associée, reprendra le 19 avril pour une représentation exceptionnelle, Douze sœurs slovaques dans la mise en scène d’Hubert Colas, avec Dominique Frot et Nicolas Dick. Vous pourrez également y voir le 21 avril Mon képi blanc de Sonia Chiambretto, dans la mise en scène d’Hubert Colas avec Manuel Vallade. En Corse, Catherine Graziani (Théâtre Alibi) a choisi de monter les Douze sœurs slovaques avec un chœur de dix jeunes filles et femmes de 17 à 68 ans. Ce spectacle musical se jouera à la Fabrique de Théâtre à Bastia les 26,27 et 28 mai prochains.
Enfin, le mois suivant, le texte sera monté en langue italienne par Sergio Ariotti dans le cadre du Festival delle Colline de Turin, le 17 juin dans une église de Pecetto, la Chiesa dei Battu.

Douze sœurs slovaques est publié chez Actes Sud-Papiers avec Chto, interdit aux moins de 15 ans et Mon képi blanc. Sonia Chiambretto est représentée par L’Arche, agence théâtrale.

Enfin, à l’affiche du Théâtre du Petit Saint-Martin à Paris, ne manquez pas L’Arche part à huit heures de Ulrich Hub, dans la traduction et la mise en scène de Micha Herzog. Un spectacle tout public à partir de 6 ans.

Ils sont trois pingouins et partagent tout. Mais deux seulement peuvent échapper au déluge… «L’Arche part à 8 heures nous entraîne vers un hymne à l’amitié, à la solidarité, à la tolérance. Mais, contrairement à beaucoup d’autres spectacles, sans flonflons, mine de rien, en procédant par petites touches sur la palette, avec beaucoup de raffinement, d’élégance. Et de drôlerie. Les flèches au bout émoussé pénètrent d’autant plus profondément le cœur des spectateurs, enfants et adultes.» Vincent Cambier, Les Trois Coups.

L’Arche vient de publier dans sa collection Théâtre Jeunesse la pièce d’Ulrich Hub Les Gosses de Nathan, adaptation de la célèbre pièce de Lessing, Nathan le Sage.

À bientôt !

 
Les newsletters précédentes
Année 2017
Année 2016
Année 2015
Année 2014
Année 2013
Année 2012
Année 2011
Inscription newsletter

Vous souhaitez recevoir notre lettre d'actualités ? Entrez vos coordonnées ci-dessous et vous la recevrez dès sa parution.


Prénom :

Nom :

E-mail :

Activité :
Nos actus en bref

Kate TEMPEST
Les nouveaux anciens

Fabrice MELQUIOT
L'homme libre / Printemps

Fabrice MELQUIOT
Les Tournesols

A la rentrée chez L'Arche
Nouveauté de Wim Wenders

Retrouvez les auteurs de L'Arche
au festival d'Avignon

Prix du jeune théâtre 2017 de l'Académie française
décerné à Christophe Pellet

 Facebook
 Twitter